Nuit Blanche 2008 –  Paris

Nuit Blanche 2008 – Paris


Plutôt curieux, on avait décidé d’aller faire un tour à la Nuit Blanche, sans trop d’idées préconçues, histoire de se coucher un peu moins bêtes ce soir là. L’œuvre qui nous a le plus marqués est un ensemble de faisceaux lumineux bleutés disposés en damier au pied de la façade nord de la Tour Montparnasse, intitulée SPECTRA, signée par l’artiste japonais RYOJI IKEDA. Sortant de la gare Montparnasse, sur le parvis, la base du faisceau était cachée par la Tour, nous donnant l’impression que cette lumière venait du ciel pour se poser au sommet de la Tour (cf. photo). Cette vision était digne des plus grands films de science fiction : était-ce l’œuvre d’une force extra-terrestre ? Allait-on être envahis ?

En fait, non…

C’était juste la Nuit Blanche. Plus tard, on a appris que cette œuvre visuelle verticale était couplée avec une œuvre musicale « horizontale » intitulée MATRIX, l’artiste étant avant tout un musicien. Nous n’avons malheureusement pas pu accéder à la base des faisceaux et nous déplacer parmi eux. Et non, nous n’étions pas seuls… Le lendemain, les projecteurs démontés, la Tour Montparnasse paraissait toute esseulée… Dommage que cette œuvre n’ait été que temporaire. Pour en savoir plus :www.ryojiikeda.com

J’aimerais faire un aparté sur le fait qu’on soit monté en haut de la tour, si tu me le permets ;-). Ca aussi c’était grandiose ! Une magnifique vue sur le « Tout Paris » faisant apparaître une immense toile d’araignée lumineuse formées par les rues de la capitale. On se rend évidement compte de l’immensité de Paris mais aussi qu’à 210 mètres on a froid aux doigts :D. Vous ne savez pas quoi faire un dimanche après-midi : Aller prendre un chocolat chaud au 56e étage de la tour Montparnasse.

Catégories

Il n'y a aucun commentaire

Ajouter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.