Créer un site Internet sans le mettre en ligne

Créer un site Internet sans le mettre en ligne


Aujourd’hui je vais vous expliquer comment créer un site sans le mettre en ligne.

Lorsque vous voulez faire un site mais que vous ne voulez pas qu’il soit visible vous avez le choix entre plusieurs solutions.

Le local

Vous pouvez développer votre site « en local » sur votre ordinateur via des outils comme Wamp. Ces logiciels installent un serveur apache / serveur SQL sur votre ordinateur et vous permettent ainsi d’héberger votre site sur votre serveur virtuel. Le problème est que cette solution nécessite des petits réglages surtout lorsque vous utilisez des CMS tel que WordPress et Drupal. Ces petits réglages peuvent être très casse pieds et peuvent vous faire perdre du temps.

Le robot.txt

Vous pouvez développer votre site directement en ligne et ajouter un fichier « robot.txt » à la racine de votre site

  • User-Agent: *
  • Disallow: /

pour que Google et ses petits amis ne passent pas sur votre site. Seulement même si le site n’est pas « scrollé » l’url est quand même référencée. Moi ça me dérange, surtout quand je travaille sur des sous domaine.

Les redirections htaccess

Vous pouvez également développer votre site en ligne et à la place du « robot.txt » ajouter une restriction par IP directement sur votre fichier htaccess de type :

  • Satisfy any
  • Order Deny,Allow
  • Allow from xx.xx.xx.xx
  • Allow from yy.yy.yy.yy
  • Deny from all

Pour moi cela est un peu radical (d’autant plus qu’il faut une IP fixe) et cela peut, en plus, poser des problèmes au niveau du comportement de votre CMS.

Ma solution : Le fichier hosts

Souvent inconnu par la plupart des jeunes développeurs le fichier .hosts est situé à l’adresse suivante : c:\windows\système32\Drivers\etc\.

Ce fichier est utilisé par Windows pour faciliter la transposition d’un nom de machine fqdn en adresse IP. Lorsque vous faites une requête sur Internet ce fichier est d’abord interrogé pour savoir vers quelle IP pointe le domaine.

En ajoutant simplement votre URL et l’IP de votre serveur vous pourrez « by passer » le proxy et vous connecter directement à votre serveur. Tout ça incognito.

Cela vous permettra de tester votre site Internet en condition réelle tout en restant sous le radar de Google.

Sur Chrome et Firefox il existe des plugins qui vous permettent directement d’éditer le .host. Téléchargez hostadmin.

Si vous avez un message d’erreur allez changer les droits d’accès directement sur le .host. (car c’est un fichier à la base protégé par Windows)

Si vous ne savez pas comment configurer votre hébergement mutualisé pour appliquer cette méthode voici la marche à suivre chez OVH (par exemple) :

  1. Connectez-vous à votre manager.
  2. Allez dans Mutualisé > Domaine & DNS > Sous domaine.
  3. Créez votre sous domaine. Ex : stg.mondomaine.com (stg pour stagging)
  4. Ensuite allez dans Mutualisé > Domaine & DNS > Zone DNS
  5. Identifiez votre sous domaine, notez précieusement l’IP du serveur et supprimer le champ A de votre sous domaine
  6. Une fois cela fait, reportez l’IP et l’adresse du sous domaine dans votre fichier .host.

 

Si vous avez des questions ou des remarques n’hésitez pas.

Catégories

Il n'y a aucun commentaire

Ajouter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.